1E4A4488 - maternité des lilas

Les différentes méthodes d'interruption volontaire de grossesse

 

 

 

Selon le terme vous avez accès à différentes méthodes d'Interruption Volontaire de Grossesse.

  • Jusqu'à 7 SA soit 5 semaines de grossesse, vous pouvez pratiquer la méthode médicamenteuse à domicile.
  • Jusqu'à 14 SA, vous pouvez pratiquer la méthode médicamenteuse à l'hôpital.

Cette méthode implique la prise de deux médicaments de 36h à 48h d'intervalle. Elle est efficace dans 95 à 98 % des cas. Les comprimés de mifépristone sont pris au centre d'orthogénie lors de la 2ème consultation avec le médecin ou la sage-femme. Depuis le 1er avril 2016 le délai de réflexion de 7 jours a été supprimé. Cependant, un entretien psycho-social est systématiquement proposé à toutes les femmes (il est obligatoire pour les mineures). L'I.V.G. ne peut être réalisé que 48h au minimum après la consultation médicale.

 A SAVOIR : Après la prise de mifépristone qui interrompt la grossesse, il n'y a habituellement pas de réactions importantes. Vous pouvez mener vos activités normales. Vous pouvez saigner un peu. Très rarement, on observe des saignements plus abondants et quelques douleurs. Même si vous avez déjà saigné, il sera important que vous preniez comme prévu le second médicament, le misoprostol. Il est indispensable pour que l'expulsion soit complète. Vous devez impérativement prendre les comprimés de misoprostol 36 à 48h après la prise de mifépristone.

 

36h à 48h après, les comprimés de misoprostol sont pris :

  • Soit lors de votre hospitalisation où il est nécessaire de rester une demi- journée.
  • Soit à la maison si vous avez opté pour la méthode à domicile. Si cela est nécessaire vous serez en lien par téléphone durant la matinée, avec un membre de l'équipe du planning.


A SAVOIR : Le misoprostol augmente les contractions et provoque l'expulsion  de l'œuf. Dans 60% des cas, l'avortement se produit rapidement dans les 4 à 6 heures qui suivent la prise du misoprostol ; dans les autres cas, il aura lieu dans les 3 jours qui suivent la prise des comprimés. Des saignements, généralement plus abondants que des règles vont survenir. Ils sont souvent accompagnés de douleurs, comme des douleurs de règles ou plus fortes. Il peut y avoir des caillots de sang.

  • Jusqu'à 14 SA vous avez accès à l'aspiration sous anesthésie locale ou générale. La technique est la même dans les 2 cas. Il faudra être strictement à jeun le matin de l'intervention, ne pas fumer, ni boire.

 

Anesthésie générale

Une consultation avec le médecin anesthésiste. Il sera fixé avec vous, par la secrétaire du planning .L'I.V.G. ne sera réalisé qu'après un délai de 48h minimum.

Vous serez hospitalisée après l'intervention entre deux à trois heures et devrez être accompagnée lors de la sortie, dans l'après-midi.

Anesthésie locale

Le médecin qui pratiquera l'intervention effectue l'anesthésie. L'hospitalisation est plus courte que pour une anesthésie générale.

 

 

 

 


Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire